Bienveillance envers soi-même

Le besoin de beauté

on

Oh mais quel drôle de titre. J’avoue que quelques années en arrière je n’aurais pas su comment, ni pourquoi, aborder ce thème, un thème qui est pourtant si important dans ma vie actuelle.

Qu’est-ce que la beauté? J’ai longtemps eu une sensation désagréable qui m’envahissait quand j’entendais ce mot. J’avais associé ce mot « beauté » aux femmes maigres que les magasines et les défilés de mode (collections de vêtements, parfums, miss France et compagnie) nous montraient. Ne correspondant pas aux « standards » j’en ai souffert.

Puis, j’ai évolué et j’ai ouvert les yeux. J’ai commencé à regarder ce qui me touchait vraiment dans ce monde. J’ai mis toute mon intention sur ce qui me donnait des frissons, sur ce qui me faisait avoir les larmes aux yeux ou pleurer et sur tout ce qui me touchait au plus profond de mon coeur. C’était ça LA BEAUTÉ. Ca pouvait être de voir la beauté d’une relation dans un couple amoureux, la beauté de l’amour d’un enfant pour sa mère, la beauté de la relation entre un animal et son humain. Ca pouvait être la beauté d’un paysage comme celle de la mer à perte de vue avec le soleil qui se déposait dessus, ça pouvait être quand je voyais les Dauphins près du bateau l’été dernier qui sautaient près de nous. Ca pouvait être quand je regardais l’enfant qui nous accompagnait les étoiles plein les yeux profiter du spectacle…

J’ai aussi vu la beauté sur une île presque sauvage, libre de construction, le sable doré… Je voyais la beauté dans les sourires de mes amis qui étaient là heureux à plonger dans cet océan bleutée. Je voyais la beauté dans le regard de mon homme, qui a les yeux qui brillent si fort quand il croise mon regard. Ce regard si beau, si profond, si intense… quelle beauté qui s’y émane…

La beauté est partout…
Je vois aussi la beauté dans les plus beaux morceaux de musiques, ou tout simplement quand j’entends la douce brise qui vient me caresser les oreilles… Je me suis alors rendu compte que j’avais besoin de ça, la beauté était un besoin et un besoin quotidien. Cette beauté m’inspire, me donne la motivation de me lever le matin, et la motivation d’avancer dans la vie.

Alors je me suis posée la question et si une des clés pour savoir si mon cheval se plait avec moi ou que la figure de dressage que j’essai de faire est adaptée était de voir si mon cheval était beau? Depuis, j’ai discuté avec mon amie Sandrine Péron. Je lui disais que je commençais une nouvelle figure avec Utah en liberté et je lui faisais part de mon inquiétude que la figure ne soit pas « académique ». Et elle m’a tout simplement répondu:
« Utah était-il beau quand il l’a faisait? ». J’ai dit « Oui », et elle m’a dit « Ba c’est bon alors 😀 ».

Je vous partage cette photo où je trouve Utah MAGNIFIQUE. Quand j’ai vu cette photo j’ai pleuré devant tant de beauté. (Désolé pour le flou sur moi mais je ne voulais pas partager mon ventre comme ça (non pas qu’il est pas beau mais c’est intime). On y voit Utah avec sa robe brillante, d’une couleur doré si brillante, on voit dans son attitude qu’il est tout simplement présent et à sa place, dans le bien-être, et pour les plus connaisseurs, on peut voir que son encolure n’est plus en encolure de cerf comme depuis sa naissance mais qu’elle commence à se muscler dans le sens qui va lui permettre de se tenir d’une manière plus majestueuse (et surtout plus adapté pour sa santé), et on voit que sa musculature générale s’épaissit et que son corps s’harmonise. Il était déjà beau mais là il devient MAGNIFIQUE.

La beauté est présente et nous pouvons la magnifier encore plus par notre façon d’interagir avec elle ou tout simplement en sachant la reconnaître quand nous la voyons. Je ne cherche pas à changer Utah pour qu’il soit plus beau, je cherche à qu’il soit encore plus heureux et en santé afin que cette beauté qui est déjà présente ressorte encore plus. Il en est de même pour nous…

Pour finir voici une citation que j’aime beaucoup:

« Nous avons beau faire le tour du monde à la recherche de la beauté, si nous ne l’avons pas apportée avec nous, nous ne la trouverons jamais. » Ralph Waldo Emerson

Et vous? La beauté est-elle importante pour vous?

Recommended for you

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Skip to toolbar