Bienveillance envers soi-même

Education bienveillante pourquoi?

on

COMMENT MON HISTOIRE M’A T-ELLE AMENÉE VERS UNE ÉDUCATION BIENVEILLANTE DU CHEVAL?
Il y a une semaine environ je lisais le statut FB d’une de mes élèves qui écrivait que quand elle était petite elle croyait que quand on était gentil avec les gens, ils seraient gentils en retour envers nous. Puis elle précise qu’elle a découvert que ce n’était pas la réalité. De lire ça m’a profondément touché car je pensais la même chose il y a encore peu de temps… Ca m’a valu de grandes désillusions et un sacré lot de souffrance. Je ressentais sa souffrance à travers son texte et ça me rappelait la philosophie que j’avais il y a quelques années.

C’est cette souffrance qui m’a amenée à faire des recherches sur le pourquoi du comment de la gentillesse ainsi que ses limites. De plus, je souhaitais développer une relation la plus douce et la plus « gentille » avec mes chevaux et pouvoir transmettre ça un jour… Je voyais bien que la technique que j’utilisais avec les chevaux n’apportait pas tout ce que je désirais et que je perdais souvent ma gentillesse avec les chevaux (système punition/récompense basique). Je passais de trop “gentille” à trop “dure” pour me faire respecter. Mes chevaux se déconnectaient tout le temps en liberté, et il y avait des jours où les séances étaient superbes (chevaux motivés et connectés) et des jours où je pleurais au milieu de la carrière tellement mes chevaux étaient exécrables avec moi (déconnectés, énervés, limite agressifs, “capricieux”, mous, fuyants, etc…) . J’étais professionnelle et mes chevaux se barraient à fond au triple galop quand je les mettais en liberté. Je ne comprenais pas, pourtant j’étais gentille… et puis je suivais les règles d’apprentissage: je renforçais positivement, je renforçais négativement, et parfois je punissais mais c’était justifié (un peu de respect quand même (haha)). Bref je faisais ce qu’il y avait dans les livres et ce que j’apprenais en stage. Mais ça ne me convenait pas! Je rêvais de travailler sans punition, ni récompense, mais je ne savais pas comment faire…

Ces hauts et ces bas et le lot de souffrance qui allait avec m’a encore amenée à me renseigner davantage. Ne trouvant rien dans le milieu du cheval, j’ai élargi mes lectures et je suis tombée sur le livre de Thomas D’Ansembourg qui dit: « Cessez d’être gentil, soyez vrai ».

Mais oui, quelle évidence! J’ai alors laissé tomber cette idée d’être gentille et j’ai décidé d’oser être et montrer qui j’étais vraiment. Aujourd’hui je ne suis plus « gentille » par contre j’essai d’être la plus bienveillante possible. La bienveillance est devenue une partie intégrante de ma vie. J’y pense toute la journée. Suis-je bienveillante envers mon conjoint ? Envers mon associée ? Suis-je bienveillante envers mes élèves ? Suis-je bienveillante envers ma famille ? Suis-je bienveillante envers moi-même ? Et bien sûr, suis-je bienveillante envers mes chevaux ?

En appliquant tout ce que j’avais découvert sur la bienveillance, j’ai pu l’appliquer dans ma vie au quotidien et les résultats ont été plus grands que je n’aurais osé espérer. Avec mes proches, c’est là où ça a été le plus flagrant… Puis j’ai essayé de l’appliquer avec mes chevaux. Avec Bé, ça a été radical. Il est devenu le cheval de rêve: coopératif, heureux… par contre avec Utah, ça n’a pas marché. MINCE!!!!!! J’étais déçue. Pourquoi ça marchait pas avec lui ? Encore LUI. Avec LUI c’est jamais simple… Comment ça la bienveillance ne marchait pas avec lui, mais pourquoi ?!… Alors je l’ai fait voir à un ostéopathe, à un dentiste, en communication animale… mais même si ça allait mieux au niveau du comportement, non ça ne marchait pas… Alors je me suis posée dix mille questions : Est-ce parce qu’il était étalon ? Sommes-nous obligés d’être dur avec un Etalon? J’étais pourtant sûre de moi, jamais je ne retournerais dans le système punition/récompense. Je ne veux pas. Il y a autre chose, je suis sûre et je vais le découvrir. Cette idée ne me quittait plus, le matin en me levant j’étais excitée pour découvrir encore un peu plus de ce rêve que petit à petit je sentais que j’approchais, et les difficultés rencontrées m’excitaient d’autant plus. Le soir avant de dormir je lisais au moins quelques pages de livres pour comprendre toujours plus. J’avais la niaque, j’allais trouver, j’en étais sûre. Je ne savais pas quand, ni comment mais je n’avais plus de doute, j’allais trouver !

Puis dès que j’allais voir Utah, retour à la réalité. Ca ne marchait pas. Je me disais: « Je dois louper quelque chose…, quelque chose d’important ». Et en effet… plusieurs mois plus tard, je découvris plusieurs concepts venant compléter cette base de bienveillance. La bienveillance étant le plus important mais ne pouvant fonctionner SEULE… Elle est la clé mais elle fait partie d’une formule, et donc à elle seule elle ne peut pas résoudre l’équation.

J’étais aux anges. J’avais trouvé. J’ai alors testé sur plusieurs chevaux ce que j’avais découvert et en effet ça marchait sur tous. Alors en novembre j’ai testé sur Utah (THE cheval) toutes les stratégies et concepts que j’avais mis en place et ça a marché!!!! J’ai enfin un étalon coopératif, bien dans sa tête et dans son corps au travail tout en étant la plus bienveillante envers lui…

Ayant passé des années entières à me questionner sur la relation au cheval, d’essayer de trouver la façon la plus bienveillante de les éduquer. Je souhaite vous partager mes trouvailles à ce sujet. Je me dis qu’il y a peut être d’autres personnes dans mon cas qui ont le même souhait ou qui ont traversé des périodes difficiles avec leur cheval comme moi et mon fameux Utah qui souhaiterait cette technique d’éducation bienveillante.
Je suis entrain d’écrire un ebook (qui sera gratuit) sur le sujet de la bienveillance et de toutes les forces qui interagissent avec elles afin d’obtenir la complicité avec son cheval. J’expliquerai pourquoi avec Utah ça ne marchait pas au départ, et je vous donnerai toutes les stratégies que j’applique aujourd’hui afin de vous éviter les mêmes problèmes que j’ai pu avoir.

Recommended for you

Leave a Reply

Your email address will not be published. Required fields are marked *

Skip to toolbar